Saviez-vous que…

L’histoire des femmes au Québec est rempli de victoires et de gains. Nous tenons à les souligner.

[slide slidebutton= »Avant 1945″]1791: Le droit de vote est accordé aux propriétaires terriens au Bas-Canada, sans distinction de sexe. Certaines femmes peuvent alors voter pour des représentants à la Chambre d’assemblée. Il leur sera retiré en 1849.

1888 : L’université anglophone McGill de Montréal, remet les premiers diplômes de baccalauréat à des femmes.  Elles n’avaient accès qu’à la Faculté des Arts et à l’Écoles normale, qui formait les futur(e)s enseignant(e)s.

1907 : Marie Lacoste et Caroline Béique (1852-1946) fondent la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste, première organisation féministe francophone catholique.

1914 : Annie MacDonald-Langstaff (1887-1975) est la première diplômée de droit de l’Université McGill de Montréal. Elle obtiendra le droit de pratiquer en 1941.

1918: Le droit de vote au niveau fédéral est accordé aux Canadiennes.

1931 : Les femmes obtiennent pleine autorité sur leur salaire.

1940 : Le droit de vote au niveau provincial est accordé aux Québécoises.[/slide]

[slide slidebutton= »De 1945 à 1980″]1945 : Le gouvernement fédéral instaure les allocations familiales, qui seront versées à la mère, leur permettant de gérer de l’argent de façon indépendante.

1960 : La pilule contraceptive arrive sur le marché québécois et joue un grand rôle dans l’émancipation des femmes.

1960 : Première édition du magazine Châtelaine, premier magazine québécois ne limitant pas son lectorat féminin aux « affaires de la maison ».

1961 : Marie-Claire Kirkland est la première Québécoise élue députée à l’Assemblée nationale du Québec.

1964 : La Loi 16 affirme l’égalité entre les époux. Cette loi vient renverser le Code Civil de 1866 qui considérait la femme comme une mineure, soumise à son mari.

1966 : La Fédération des Femmes du Québec (FFQ) et l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (AFÉAS) voient le jour. Elles sont encore actives aujourd’hui.

1967 : La Commission Bird, qui enquête sur la situation des femmes au pays et vise à leur assurer l’égalité des chances dans tous les aspects de la société est crée.

1968 : Déclaration universelle des droits de l’homme.

1969 : Le divorce est maintenant légal au Canada.

1973 : Le Conseil du statut de la femme est instauré par le gouvernement provincial qui a pour mandat d’élaborer une politique sur la condition féminine.

1975 : Adoption de la Charte des droits et libertés du Québec qui interdit entre autres la discrimination basée sur le sexe.

1975 : l’Organisation des Nations Unies déclare 1975 l’Année internationale des femmes.

1977 : La signature de la mère est désormais requise pour toutes les décisions relatives aux enfants.

1978 : Instauration d’un congé de maternité de 18 semaines qui permet aux femmes de ne plus craindre de perdre leur emploi lorsqu’elles quittent temporairement pour donner naissance à un enfant.[/slide]

[slide slidebutton= »De 1980 à 2000″]1980 : Les femmes mariée sont considérées juridiquement égales à leur maris.

1981 : Une nouvelle modification au Code civil du Québec permet aux femmes de garder leur nom et le transmettre à leurs enfants.

1988 : L’avortement n’est plus un crime.

1989 : le 6 décembre, 14 étudiantes de polytechnique sont abattues sur la base de leur genre. Au Québec, cette journée deviendra la Journée dénonçant la violence faite aux femmes.

1992 : Le prix Nobel de la Paix est remis à Rigoberta Menchu, Guatémaltèque.

1993 : La conservatrice Kim Campbell devient la première femme Première ministre du Canada.

1994 : Autorisation de la pratique sage-femme et ouverture des premières maisons de naissance. La pratique sera légale en 1998.

1995 : Adoption de la politique d’intervention en matière de violence conjugale.

1995 : La Caucus condition féminine Teamsters Québec est créé.

1996 : Loi sur l’équité salariale.

1996 : Entrée en vigueur du Régime d’assurance-médicaments public.

1997 : la Réforme Marois permet le retour des allocations familiales unifiées (1992) et les garderies à 5$.

1999 : Reconnaissance des conjoint(e)s de fait homosexuel(le)s au Québec. En 2002, leur seront reconnus le droit de se marier et des droits parentaux.

1999 : Juanita Westmorelandtaoré est la première femme noire nommée juge à la cour du Québec.

1999 : Première mission de la canadienne Julie Payette dans l’espace et à bord de la station orbitale MIR.[/slide]

[slide slidebutton= »De 2001 à aujourd’hui »]2001 : Entrée en vigueur de la Loi 143 sur l’Accès à l’égalité en emploi dans les organismes publics.

2002 : Sophie Thibaut devient la première femme chef d’antenne en Amérique du Nord.

2005 : Charte mondiale des femmes pour l’humanité.

2005 : Mise en place du nouveau régime public d’assurance parentale, qui permet une plus grande implication des pères.

2007 : Pauline Marois devient la première chef du parti québécois.

2008 : Chantal Petitclerc revient des jeux paralympiques de Pékin avec 5 médailles d’or.

2011 : Victoire de Action Travail des femmes contre Gaz-Métro, employeur exerçant des politiques discriminatoires, après 15 ans de poursuites juridiques.

2011 : Le 11 octobre devient la Journée internationale de la fille (ONU), une initiative canadienne.[/slide]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *